Qui est Sandy Meisner?

Sandy Meisner était un acteur et professeur de Théâtre américain.

Il développa dans l’école Neighbourhood Playhouse un formidable coaching pendant plus de quarante ans afin d’augmenter la capacité de l’acteur à paraitre convaincant et crédible.

Sandy Meisner a mis au point un ensemble d’exercices d’improvisations sophistiqués qui donnent au comédien l’expérience totale de l’écoute et de la réponse à « l’autre ».

Qu’appelle-t-on La Méthode Meisner?

La Méthode Meisner est de vivre honnêtement dans des circonstances imaginaires.

En effet le but de cette méthode est de dépasser les blocages qui freinent la créativité et la spontanéité.

Ses exercices permettent au comédien d’affuter sa capacité à entrer en contact avec le partenaire, de créer une interaction puissante, de se libérer de l’auto-observation/auto-jugement et de la critique de l’autre. C’est une méthode qui exige de mettre de côté ses peurs sociales, d’oser la spontanéité et de vivre l’instant présent!

Son enseignement s’oppose à la notion de mémoire affective (associée au travail de Lee Strasberg à l’Actor’s Studio), pour laisser une plus grande place à l’imagination.

L’acteur vit pleinement la « vérité de l’instant », qu’il prépare en « fantasmant » les circonstances de la scène.

Comment l’appliquer?

Il n’est pas question de porter un masque mais plutôt de le retirer, disait Meisner.

Le comédien doit se remémorer certains éléments de sa vie.

Puis les sublimer à l’aide d’une technique proche du « rêve éveillé ».
A partir de la, l’acteur vit dans l’instant présent avec la confrontation à son partenaire.


L’objectif est de préserver la spontanéité et l’instinct de l’acteur.

Ne pas forcer les emotions, garder la vérité de l’action et la véracité des échanges entre les acteurs.

On n’apprend pas à jouer mais on apprend a s’exprimer.

Il faut donc, pour appliquer la méthode Meisner savoir lâcher prise, être dans le moment présent et se laisser aller dans cette peur du quotidien, cette peur de la prise de conscience que l’instant est unique.

Quelques exercices…

Pour se faire, la méthode commence par le principe de répétition.

Par deux, le premier acteur parle, le second répète ce que l’acteur d’en face dit. Pour se faire, il faut être concentré, à l’écoute.
L’acteur peut commencer a v
ivre ses émotions sans les contrôler, d’aller au-delà de ses mots: l’exercice est donc acquis.

Quand cela est fait, on peut passer a l’étape suivante: les circonstances imaginaires.

Il ne faut pas croire à notre imaginaire mais vivre comme reel notre imagination. Ainsi, l’acteur a tous les éléments en main pour s’exprimer et s’épanouir sur scène.

Pour créer cette situation imaginaire, il faut se poser les bonnes questions, aller dans les détails de son environnement (quel est la couleur de cet objet? Sa texture? …): l’acteur se parle à lui meme, s’écoute et s’accepte.

Ensuite sur ces fondations, nous pouvons poser la charge émotionnelle.

L’acteur rentre sur scène déjà chargé en émotions grâce à son esprit. Il établit dans ses circonstances émotionnelles un état vrai et sincère.
Puis tout en conservant son état émotionnel, l’acteur oubli les raisons qui l’y ont conduit afin de débuter la scène.

Cet état permet à l’acteur de se conditionner, d’être disponible et de se connecter avec son lui profond.

Meisner…

Etre vrai, à l’écoute, disponible, développer son instinct, se connecter et être présent, voilà ce que l’acteur acquis.

La spontanéité du jeu permet de forcer la vérité de l’instant présent.