Le monde du Cinéma est composé de mystère … notamment celui des effets spéciaux et trucages en tout genre! Intéressons-nous aujourd’hui à ce fameux fond vert…

Histoire:

En 1901, Georges Méliès realise le film “l’homme a la tête en caoutchouc” avec un technique inédite: la sur-impression. A l’aide d’un fond noir, il film plusieur fois la même scène afin de rajouter des éléments notamment sa propre tête.

Par la suite, l’incrustation commence à se developper.
C’est en 1940 que la méthode de l’incrustation est finalisée.
En effet, dans le film du “Le voleur de bagdad” nous pouvons voir de magnifique technique d’incrustation avec un fond bleu!

La technique est simple:

  1. On filme le decors seul.
  2. On filme le personnage, acteur.
  3. On met des filtres formant des negatifs.
  4. L’incrustation est faite!

La technique de l’incrus­tation est restée inchangée dans son prin­cipe.

On l’appelle l’in­crustation en chrominance.

 

Fond vert:
Oui nous avons commence avec un fond bleu avant de se tourner vers le vert. Mais pourquoi ces couleurs?
En fait, un fond de n’importe quelle couleur serait possible. Mise a part le bleu et le vert, le reste des couleurs a l’inconvénient d’être commun dans les tons de la peau humaine, de sorte que l’on remarque la disparition de ces parties, après l’incrustation. 

A présent,  le vert est devenu la norme : car c’est la couleur la moins presente dans la nature et sur les acteurs, on limite ainsi les defauts.

De nos jours, le fond vert est quasi systématique. Les acteurs évoluent et interagissent avec des personnes fictifs.  C’est devenu un outil indispensable !

 

Comment tourner avec un fond vert:

  1. Connaitre le décors de l’incrustation avec precisions (lumière, espace… )
    C’est le comedien qui est incrusté et non l’inverse. Gardez toujours cela à l’esprit!
  2. Installer le fond vert
  3. Si on fait des plans en mouvement: il faut connaitre tracking + effet 3D …
  4. Pour les plans fixes (plus simple à réaliser) : n’hésitez pas a rajouter des objets dans votre décors mais ne mettez surtout pas de vert!!
  5. Positionner vos lumières ! Il est indispensable d’avoir un fond vert PARFAIT (sans pli ou ombre) sinon nous avons des artefacts. Ces artéfacts se produisent notamment quand le fond vert n’est pas éclairé de façon homogène ; ou par exemple, dans les cheveux à cause des halos que le vert intense du fond y crée parfois.
    Pour éviter cela, placez votre acteur à bonne distance du fond vert, sur-éclairez votre fond vert et placez une lumière derriere votre acteur afin de bien marquer le contraste entre le personnage et l’incrustation.
  6. Il ne reste plus qu’à tourner: ACTION
Sources:
https://www.lemonde.fr/culture/video/2013/03/07/le-fond-vert-grand-pere-des-effets-speciaux-ne-en-1940_1843938_3246.html
https://jcinema.wordpress.com/technique-cinema/incrustation/